Femme Avenir

Une association de femmes

Le Général de Gaulle juge essentielle la participation des femmes à la gestion de la France et à la construction de son avenir. Il exprime le désir de voir se constituer une association de femmes. Le 5 novembre 1965 les statuts du CENTRE FEMININ D’ETUDES ET D’INFORMATION FEMME AVENIR sont déposés à la préfecture de Police. Découvrez notre association, nos valeurs et nos activités.

 

En savoir plus

Une organisation

L'association C.F.E.I Femme Avenir est organisée autour d'un bureau, de commissions et de délégations régionales, y compris la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et la réunion.

 

En savoir plus

De nombreuses activités

Dans le cadre de nos commissions et de nos délégations nous menons de nombreuses actions et activités, en autre dans les domaines de la culture, de la famille, du développement durable, de la francophonie, de la jeunesse, du handicap, des relations internationales ...

 

En savoir plus

L'agenda de l'association

Découvrez les prochaines manifestations, réunions ou événements organisés par l'association Femme Avenir, dans toute la France et à l'international ...

 

En savoir plus

Une association de femmes

Le Général de Gaulle juge essentielle la participation des femmes à la gestion de la France et à la construction de son avenir. Il exprime le désir de voir se constituer une association de femmes. Le 5 novembre 1965 les statuts du CENTRE FEMININ D’ETUDES ET D’INFORMATION FEMME AVENIR sont déposés à la préfecture de Police. Découvrez notre association, nos valeurs et nos activités.

 

En savoir plus
 

En cette année 2024 tournons-nous vers un avenir à construire, ensemble dans ce monde agité économiquement, politiquement, humainement.

Courage, persévérance mais aussi espoir seront nécessaires MAIS...

Être la France ça en vaut la peine !

Aussi, Les FEMME AVENIR fidèles à leurs valeurs ancreront dans chacun de leur engagement cette culture dont elles sont fières et ce afin de contribuer, une fois encore, à leur mesure, au rayonnement de la Nation.

 
 

Les actualités

Suivez toutes les actualités et les
événements de l'association,
pour l'année 2023.

 

Lire les actualités

L'association

Découvrez tout ce que vous souhaitez savoir sur l'association, son origine
et ses valeurs.

 

A propos de l'association

L'agenda

Suivez les événements organisés par l'association et ses différentes délégations.

 

Consulter l'agenda
 

Femme Avenir à la une


Le Rabbin Eric-Meyer Aziza de la synagogue d’Arcachon reçu par FEMME AVENIR BASSIN


Pas moins de 50 participants ont assisté à cette conférence organisée sur le judaïsme.
Présent sur le Bassin d’Arcachon depuis 2012. Auparavant dans le département 91 puis en Suisse, le Rabbin intervient depuis quelques années au lycée St Elme pour démystifier sa religion. Il existe une charte de laïcité proposant un enseignement nécessaire des religions pour se forger une opinion.
Dans ce cadre, il propose tous les ans aux classes de seconde, une visite de la synagogue. Les échanges sont francs et bienveillants.
Il crée en 2017 l’Amitié Judéo-Chrétienne d’Arcachon. Il organise des conférences, des cours de pensées juives dans le but de faire connaitre le judaïsme pour apaiser la relation par une meilleure connaissance.

Au détour de cette enrichissante conférence …
Détails sur les 3 courants : le judaïsme ultra-orthodoxe, le judaïsme consistorial et le judaïsme libéral.
Les fêtes, il en existe 14, corrélées aux fêtes chrétiennes.
Le Rabbin répond aux différents clichés tels que nez crochu, radinerie, pouvoir, argent… Sa seule motivation est de faire changer le regard porté sur les juifs.
Quelques rappels : Au départ, les juifs ont pratiqué les métiers interdits aux catholiques, ils n’avaient pas le droit de posséder une terre, ni de travailler pour la cité. Ils se sont donc orientés vers les métiers d’argent.
A noter ici, leur participation au développement de la richesse du pays. Pour Arcachon c’est Emile Pereire qui financera la Ville d’Hiver !

FEMME AVENIR remercie Mr le Rabbin Eric-Meyer Aziza de la synagogue d’Arcachon, aussi aumônier des prisons et aumônier militaire d’avoir répondu à son invitation.




Une femme à l’honneur : Florence Picard


Une femme à l’honneur : Florence Picard, maire de Coyviller, Vice-Présidente de la Communauté de Communes des Pays du Sel et du Vermois, et Présidente de l’Association des Maires Ruraux de Meurthe et Moselle.

En 2014, elle habitait à Saint Nicolas de Port (8 000 habitants) et organisait les fêtes des voisins ; elle sympathise avec le Maire à l’occasion de ces manifestations et s’engage sur sa liste aux municipales, suite au désistement d’une femme enceinte. Elle devient présidente de l’association de soutien au Maire, qui passe de 60 à 120 adhérents.

En 2019, enceinte de son 3e enfant, elle a besoin d’une maison plus grande et déménage avec sa famille à Coyviller, commune de 150 habitants, alors qu’elle est dans son 8e mois de grossesse.

Elle est rapidement contactée pour faire partie de la nouvelle équipe municipale, puis sollicitée pour devenir maire, poste auquel elle est élue à l’unanimité.

Pendant la crise sanitaire COVID, elle prend ses marques dans ses nouvelles fonctions, avec un nourrisson de 2 mois à gérer. Elle souligne la difficulté pour les mères de prendre un congé parental avec 390 € / mois ; pourtant elle le renouvelle d’un an.

Avec son équipe municipale composée de 11 personnes, elle s’engage dans la transformation de la commune et s’attache à créer de la cohésion entre les élus municipaux. En qualité de Maire, elle perçoit une indemnité mensuelle de 830 €.

Après s’être autant investie dans sa commune, elle n’a plus la motivation pour travailler dans la banque et démissionne. De son côté, le Maire de Bénaménil devient Président de la Communauté de Communes de Lunéville à Baccarat, et il lui propose de devenir son Directeur de Cabinet, poste qu’elle accepte.

Suite à la démission d’un élu de la Communauté de Communes des Pays du Sel et du Vermois, elle devient Vice-Présidente en charge de « l’Habitat, Aménagement du Territoire et Mobilités ». Cette nouvelle fonction lui permet de siéger à la Multipôle Nancy Sud Lorraine.

Florence Picard évoque les contraintes auxquelles sont soumis les maires des petites communes : pas de service, une secrétaire 7h/semaine, une équipe dont il faut identifier les compétences, … elle est heureusement soutenue par Thibault Bazin, député de la circonscription.

La commune doit effectuer de nombreuses demandes de subvention pour pouvoir financer ses projets ; aussi, Madame le Maire contacte l’association des Maires Ruraux de Meurthe et Moselle (AMR 54). Elle s’investit dans l’association et suite à la démission du Président, elle prend la Présidence et développe la structure. En 1 an, l’AMR 54 est passée de 120 à 228 adhérents ; il faut savoir que le département de Meurthe et Moselle compte 530 communes rurales sur un total de 591.


» Lire la suite




QUI EST SAINT NICOLAS ?


Femme Avenir 54 a eu le plaisir de recevoir Luc BINSINGER, Maire de Saint Nicolas de Port, 1er Vice-Président de la Communauté de Communes des Pays du Sel et du Vermois et Conseiller Départemental pour évoquer le thème qui fait la renommée de sa ville : « Saint Nicolas : identité, fêtes locales et traditions ».

Saint Nicolas nait vers 270 à Patare (Asie Mineure) ; il est désigné évêque de Myre vers 300 et meurt le 6 décembre 343. En mai 1087, on assiste à la translation de ses reliques dans la Basilique San Nicola de Bari. Ainsi, des festivités ont lieu vers le 9 mai chaque année. Régulièrement, le gouvernement turc se plaint en disant qu’on lui a pris les dites reliques.

Albert de Varangéville ramène une phalange de Saint Nicolas en Lorraine en 1098 et la 1ere église est construite en 1 101 à Saint Nicolas de Port. Vers 1240, le Sire de Réchicourt est libéré après une prière solennelle à Saint Nicolas. Il se réveille sur le parvis de l’église et depuis, une procession a lieu chaque année à sa demande. En 2023, aura lieu la 777e procession ; celle-ci a toujours lieu le samedi le plus proche du 6 décembre, fête de la Saint Nicolas.

Après la victoire de la bataille de Nancy en 1477, on construit alors une grande église en témoignage de la reconnaissance du Duc René II (de 1481 à 1560). Elle sera consacrée basilique en juin 1950 par le Pape Pie XII. Au cours de l’Histoire, la basilique connaitra plusieurs incendies et les bombardements en 1940 ; 1/6e sera d’ailleurs détruit.


» Lire la suite




Lire tous les articles



 

 

 
  A propos de Femme Avenir

Ce site internet est édité par :

Femme Avenir


» Contactez-nous en nous envoyant un mail
 
  Mentions légales

» Informations légales et cookies
 
  Parlez de nous, partagez sur le web

     

 

 
  Site web réalisé avec le CMS Rapido Web. ©2024 Femme Avenir, tous droits réservés.
Site développé par la société innovation Partners